Une histoire

parmi des milliards

Fin de l’année 2016

Classé dans : Non classé — 25 novembre, 2016 @ 7:21

DSC_9830

 

Et c’est à ce moment-là que je craque, lorsque je me retrouve seule confrontée à mes pensées qui envahissent toute une grande partie de mon cerveau.

D’année en année, la vie s’endurcit ; elle devient l’épreuve que l’on a pas envie d’affronter. Je réalise mes problèmes, je les rêves et me dit que nous ne méritons pas ça. Mais est-ce que nous le voyons vraiment ? Nous vivons (ou nous essayons de vivre) de façon conditionné en nous programmant de telle manière que l’on ne puisse combattre tous ça. Je n’ai pas envie de subir ça toute ma vie et cela reste une de mes plus grandes peurs. Comment vivra t-on dans plusieurs années ? Quel sera notre avenir ? Tellement de questions me traversent l’esprit mais je n’en ai pas les réponses..

Ma vie (en 21 ans), clairement, se résume à des échecs, des dettes, des coups de putes. Je ne vis aujourd’hui que pour deux choses essentielles : mon petit ami et ma famille. Je n’ai même plus la force d’avoir des amis, d’avoir la simple envie de connaître les passés de toutes les personnes qui, au final, auront sûrement vécu comme moi. Quoique l’on puisse dire ou penser, le monde, la France, est une dictature qui nous lâchera jamais. Comme beaucoup, je ne veux pas vivre l’épreuve qui nous attend, le futur ; sûrement une dure épreuve lorsque notre début de vie adulte n’a déjà pas fonctionné, quand on se retrouve dans ma situation à avoir arrêté les études car les examens étaient une épreuve extrêmement stressante, à avoir eu des métiers, ou des jobs, qui me permettaient de vivre modestement pour qu’à la fin les ruptures soient difficiles et m’empêchent de toucher ne serait-ce qu’un revenu. En effet, j’en suis là, sans aucun revenu, à part le peu que je gagne lors des extras de boîtes de nuit le week-end alors que d’autres s’enrichissent ou gagnent de l’argent de la part de notre chère gouvernement pour qu’ils « déguerpissent » (je ne citerai pas les personnes bien entendu). Voilà ce que nous sommes aujourd’hui, les français et françaises, ou moutons et brebis, rassemblés en troupeau prêt à suivre n’importe quel gnome devenu « chef du gouvernement ».

Bref, comme je l’ai écrit sur la page d’accueil de ce blog, la vie évolue, un jour tu vas être heureux mais l’autre très malheureux, un jour tout ira bien, et le lendemain tout te tombent sur la gueule. A ce moment même, le 25 novembre 2016, je suis malheureuse et écœurée de ce monde, ce « foutoir monumentale ».

Une chose qui a manifestement bien changé dans ma vie est l’amour. En y repensant, en relisant tous ce que j’ai pu raconter, je me rend compte que l’amour n’est pas ce que l’on pense lorsqu’on rencontre le premier flirt. L’amour c’est un hasard, une chance donnée par cette misérable vie, qui sert sûrement à rester debout, à ne pas tomber trop vite de sa chute. Ce hasard, le destin tout simplement, à au moins été là pour moi et en plus, au moment où j’en avais sûrement le plus besoin, au moment où le dernier bâton qui tenait la pyramide allait tomber. Je m’appuie sur lui et me dit que tout n’est pas perdu, que tout pourrait renaître et rendre ma vie meilleure, j’en ai la certitude. Sans lui, qui c’est ce que j’aurai déjà fait, si je serai encore dans ce monde de cruauté. Je vis maintenant avec lui et attend impatiemment de savoir la suite à ses côtés. 

29/06/2016: La misère totale

Classé dans : Non classé — 29 juin, 2016 @ 6:13

Snapchat-4290181700671211702

2016.. ahh 2016 ; que d’aventures! Cela fait un bon moment que ma situation a radicalement changé. On pense que la vie va rester telle qu’elle est avec ses bons côtés mais non, du jour au lendemain, elle peut nous baiser. J’étais là avec des étincelles plein les yeux et maintenant je vis dans le regret total. J’ai passé mon temps à faire confiance, à partager, à penser aux autres et à ne plus penser à moi.. chose que j’aurai dû commencer à faire depuis longtemps.

J’ai vu que les personnes qui comptaient le plus pour moi n’étaient pas celles que je pensai, tout ça parce que je ne vois que les qualités d’une personne et que du coup, ma confiance lui est complètement accordée. J’ai vu que ma meilleure amie et donc ma coloc se moquait juste clairement de moi et que je lui servais tout simplement d’animal de compagnie qu’on achète. De profonds regrets oui dans le sens où je lui avait tout confié et que c’était vraiment l’amie que je n’avais jamais eu. J’ai très vite compris qu’il fallait redescendre assez vite sur terre et c’est ce que j’ai fait. Malheureusement, j’ai tout perdu et tout en même temps.. Comme m’ont dit certains ils faut rebondir, les échecs renforcent et la roue tourne, et ça je l’espère de tout mon cœur. C’est vrai qu’entre temps j’ai compris que me remettre avec mon ex n’était pas la solution et même si je tiens énormément à lui il faut savoir penser à son avenir et pas qu’au présent. Il y a aussi cette histoire d’électricité que je n’ai pas payer depuis assez longtemps tout simplement parce que ma seule excuse c’est de bosser H24.. bref je n’en ai plus et par la même occasion je me retrouve à faire mes machines à la laverie, à charger mon ordinateur portable dans le couloir de la résidence ainsi que plusieurs bouilloires remplies d’eau pour pouvoir me laver après.. je suis sacrément dans la merde! Pour arranger les choses je me suis fait voler mon portable et à l’évidence de la coupure d’électricité je n’ai plus de connexion.. bye bye la vie sociale! Enfin bon je me débrouille et ma sœur m’aide énormément. Parfois il faut savoir se ressourcer à la base, la famille, je l’ai et c’est le principal. Je relativise ouai, je me dis que mes problèmes à côté de ceux de certains c’est rien et c’est réellement le cas ; je garde donc le sourire et retiens mes larmes tout en affrontant tout ça et puis des mauvaises choses certes mais je garde aussi les positives. J’ai bientôt une famille ressoudé et une nouvelle vocation à la rentrée ; et ouai, je vais être barmaid en monde de nuit donc en boite de nuit vous l’avez compris! Je pense vraiment que là je vais revivre et me dire que 2017 va être une meilleure année avec plein de bonnes choses même si je l’avoue tout est provoqué par nos gestes, nos choix, nos dires, nos volontés. 

Du renouveau..

Classé dans : Non classé — 9 octobre, 2015 @ 5:27

12019136_10207907496996026_855499115_o

Décidément, tout a bien changé, tous ne s’est pas passé comme prévu on va dire.. Déjà on oublie le petit ami de 19 ans qui a su me montrer qu’à cet âge là, ils manquaient bien de maturité.. je ne vais pas m’étaler. Ensuite, je n’ai pas été en fac de langue non, j’ai fait mieux je me suis inscrite en école de management et de commerce, j’ai passé les épreuves, tout allait niquel, j’ai été prisé, champagne !

Première semaine d’intégration à Tours, des rencontres sympas, et une semaine chez le grand frère qui me manquait beaucoup. On enchaîne sur le week-end d’intégration dans la peau d’un bizu, c’est bizarre mais on s’y fait ! On arrive à la Tranche-sur-Mer et franchement on passe un week-end assez cool avec une bonne ambiance. Une fois revenu à Poitiers, on entame les cours, on découvre nos profs et je n’ai qu’un mot à dire, j’adore ! Cela va durer très peu de temps.. les bourses ne veulent pas m’aider, elles préfèrent investir pour les migrants (je ne suis pas xénophobe loin de là).. récapitulons je me retrouve donc à découvert de 400 euros avec un loyer de 200 euros à payer tous les mois et l’école qui encaisse mon chèque de caution de 800 euros.. vous avez fait le calcul ? Je suis a – 1002 euros.. ça fait vraiment mal !

Du coup mes projets changent beaucoup là.. je vais trouver un 35h pendant un an et je ferai un BTS dans la voie qui m’intéresse depuis bien longtemps, le management. Je ne pensai vraiment pas en arriver là c’est ouf ce pays, on nous interdit quasiment de faire ce que l’on a envie de faire.

Je vais aussi quitter ce maudit appartement et prendre une colocation avec la fille qui est encore et toujours à mes cotés, Julie. Sans elle, je vous raconte même pas dans quel état je serai ! Certains vont penser que j’aime me plaindre mais sincèrement, écrire tous ce qui m’arrive est juste un réconfort qui arrêtent mes larmes.. sans ça je serai allongée au lieu d’être assise et j’aurai les yeux mouillés au lieu d’être secs.. Je souhaite qu’une seule chose à ceux qui ont les moyens et qui ont de l’ambition.. c’est d’en profiter un maximum pour faire ce qu’ils ont envie de faire, comme vous voyez ce n’est pas donner à tous le monde même si je fais tous tous faire pour avoir un avenir tel que je l’ai toujours imaginé, je n’ai pas donné mon dernier mot.

En 06/2015 pendant un examen..

Classé dans : Non classé — 9 octobre, 2015 @ 5:26

11424574_10207151716501986_353320036_o

Cela fait beaucoup trop longtemps que ce blog n’est plus en activité, ça suffit ! Que s’est-il donc passé depuis ? Disons qu’il y a eu certains changements, sauf un, je suis encore avec mon copain, et oui déjà presque 6 mois d’amour « d’amour et d’eau fraîche » avec quelques petites embrouilles certes mais bon je l’aime encore plus à chaque fois. Par contre le hic, c’est que je n’ai pas eu ma deuxième première année de droit, c’est un peu la misère mais tampis, on se relève toujours plus fort après un échec. En effet, j’ai décidé d’aller à la fac de langue, ce qui est certainement la meilleure solution pour arriver à mes fins, et puis j’adore l’anglais ! Not you ? Bizarrement, j’ai l’intuition que cette fois ça marchera pour moi. Et pourquoi pas me lancer par la suite dans le marketing ? A voir. En tout cas, je suis hyper motivée et raison de plus pour l’être, j’ai enfin mon appartement, 33m², une chambre, un salon, une salle de bain, un toilette et un balcon, c’est la base. Bref tout va bien pour moi à l’exception de mon compte bancaire, c’est une horreur ! Y’a t-il des gagnants du loto qui puissent m’aider ?

Ah mais il faut que je vous raconte aussi cette virée entre copines ! Alors en fait, ce sont deux nanas qui décident, sur un coup de tête un lundi soir, de partir en train à la Rochelle. Arrivées là-bas, une heure de marche pour trouver l’hôtel le moins cher pour au final se retrouver au B&B à 75 euros la nuit.. (ça fait mal) mais bon soirée de ouf avec nos meilleurs d’Angoulême, Wilhem et Thomas, une bonne bouteille de rhum et un Cap ou pas Cap toute la nuit. Je ne vous explique même pas le dawa dans nos organes et dans nos têtes le matin.. on a dû passer l’après-midi sur une plage où les tempêtes de sables ne s’arrêtaient pas.. on a quand même passé un bon séjour rassurez vous. ;)

Côté famille, ça a été un peu le bordel là.. le fréro s’est cassé de chez mon père. Monsieur a décidé de faire un brevet professionnel en cuisine pour suivre le chemin de la sœur qui elle veut faire de la menuiserie, on aura tout vu ! Bientôt la petite sœur de 10 ans voudra être caissière.. merde à la fin.

Le 08/03/2015 à 01:46

Classé dans : Non classé — 8 mars, 2015 @ 2:23

11007478_10206258923822727_1646995692_n 1

 

Aujourd’hui, j’ai ressenti ce qu’était le vrai manque d’une personne et encore plus maintenant, l’heure où je dois m’endormir seule dans cette chambre et dans ce lit. J’ai son écharpe autour du cou et son odeur que j’arrive parfois à distinguer, ce fond écran de portable qui ne te donne envie que de l’embrasser et surtout mon esprit qui n’arrive plus à se détacher de lui.. Vous connaissez le film nommé Ma première fois? Et bah je vous assure que je me trouve actuellement dans ce type de relation, cette relation qui me donne tellement le sourire et qui me remplit de bonheur. En 19 ans (presque 20), c’est la première fois que je vois clairement les effets secondaires de l’amour; c’est comme une maladie avec des symptômes, symptômes qui s’avèrent être les papillons dans le ventre, le sourire bêta, le fait de ne plus avoir envie de manger, les pensées qui deviennent de très longues pensées et qui nous font bader quelques instants mais aussi ce qu’on appelle la dépendance. Oui en effet je dirai que je suis accro, il est aujourd’hui ma drogue et j’espère que celle-ci ne me sera pas nocive.. non j’espère pas, j’en suis sûre. Si tu savais l’amour que je porte pour toi Alexandre, t’en serais peut-être étonné mais saches que ce sont de réels sentiments qui font que dès que je fais appel à eux, je vais tout de suite mieux et j’oublie tout, tout ce qu’il y autour de moi, tous ce qui est, ou peut être facteur de ma nervosité récurrente. C’est vrai que j’ai ce stress en moi qui ne me lâchera sûrement pas maintenant, je peux dire que j’en souffre parfois, c’est dur de se dire que l’on est comme un dépressif et qu’il arrive que l’on pleure pour une bricole ou même pour rien.. Je vais être honnête, ma seule envie dans ces moments là c’est d’avoir quelqu’un ou quelque chose en face de moi que je puisse frapper jusqu’en m’en écrouler, jusqu’à ne plus avoir de souffle. 

Un quotidien ;)

Classé dans : Non classé — 21 février, 2015 @ 2:38

11001080_10206272167433809_425082420_o

 

Il faut que je vous avoue que plus les jours passent plus j’ai cette sensation que la vie est exténuante, fatiguante, horriblement fade et qu’on a pas ce qu’on veux rien qu’en claquant des doigts. Malgré cette plénitude que j’ai en moi, il y a quand même des bas, enfin vous savez toujours ces mêmes moments qui vous rend pas bien, stressée, énervée et sous-pression; et oui j’en ai, encore et toujours.. Mais bon, passons. Mon copain a eu son permis! Ça c’est cool! Du coup on se voit encore plus et j’ai tellement le sourire quand c’est le cas, j’ai l’impression que cela fait déjà des années que lui et moi sommes autant complices, enfin on se complète tellement c’est vraiment un truc de fou; c’est là que je m’en rend compte de ce que c’est l’amour et que j’en arrive à le définir; l’amour de mon point de vue il se résume vraiment à ces messages de son chéri qui font 3 pages, aux bisous dans le cou qu’il te fait et que tu lui fais, aux regards échangés, aux surprises, aux moments de fou rire, aux fois où tu te lèves toi aussi à 5h30 pour prendre le bus avec lui, enfin à tellement de choses étonnantes que je n’avais jamais vécu et ressenti.

Mais il y a aussi ces moments avec Julie qui ont été ouf cette semaine! Déjà on commence mardi soir, direction le restau puis après direction le nouvel appart de mon pote Alexandre (qui vient de se mettre en coloc) mais le pire arrive! Mercredi soir, déjà j’ai passé une soirée de taff assez intense encore et Julie passe me prendre, on va chez elle, une teille de rhum ambré qui nous attends et là c’est parti! Je vous assure et je vous jure sur tous ce que j’ai au monde que c’était la meilleure des putins de soirées de ma vie (et j’en ai fais pas mal!); on a tellement rigolé, dansé, fait les cons quoi; résultat: couchées à 7h et debout à midi, moi pour aller en cours pour 16h30. Ensuite, fin des cours, on remet ça! On retourne chez Alexandre mais là grosse soirée, complètement faya mais c’était génial; donc là rentrées à 8h, debout à 16h30.. (ouai c’est vrai on a pas assumé là..) et taff a 19h dur dur.. je ne sais pas comment je tiens en ce moment pour écrire ces lignes car je viens d’arriver chez moi pour la première fois depuis tous ces soirs et ça fait un bien de fou même si demain j’enchaîne avec le ménage, restau avec le chéri, rendez-vous chez le médecin, taff le soir, go à Melle après enfin bon je suis pas recouché; je pense que le fait d’écrire ça me fait kiffer le moment où là je suis enfin posée seule chez moi sur mon lit mdr. En tout cas, même si j’arrive à m’amuser des choses ne fonctionnent pas comme je le voudrai dans ma vie de jeune adulte de 19 ans.. ouai y’a d’abord ce problème de famille là; ah ça ça m’énerve! Genre la mère et la soeur dans leur monde qui croient que personne ne les aime.. bref passons cet épisode! Mais y’a aussi ce problème qui persiste là, celui qui fait que que je ne sais toujours pas exactement ce que je compte faire de ma vie, c’est vraiment compliquée.. enfin pour l’instant concentration sur cette fin d’année de droit et sur ce projet d’appart avec mon chéri (et peut-être avec Julie et le bon vieux Dodo) qui devrait être réalisé dans seulement 4 à 5 mois.. trop préssée! Bon allez là il est 2h29 du mat et franchement il est temps que je dorme.. Bonne nuit et à bientot dans un prochain petit épisode de ma vie de personne humaine en tant que telle! :p

Bonne année!

Classé dans : Non classé — 27 janvier, 2015 @ 10:20
Déborah, moi, Moustik, Alexandre, Emilie

Déborah, moi, Moustik, Alexandre, Emilie

Comment peut-on décrire ce début d’année? Pour ma part, ça sera d’abord un début d’année qui est marqué par l’amour (oui je sais vous allez me dire tu dis tout le temps ça), mais là ce n’est pas comme d’habitude, il y a eu ce petit truc quand on s’est revu qui nous a direct remis ensemble le lendemain du premier de l’an; je sais pas c’est comme si c’était déjà prévu, comme si c’était une évidence.. bref je vais pas étaler ça mais ce que je peux dire c’est que je suis complètement folle amoureuse de lui et il l’est aussi et ça fait tellement de bien de se sentir vraiment aimer, de savoir que quelqu’un pense à toi et que tu le vois dans peu de temps a chaque fois.. Alexandre (il faut savoir que ce n’est pas le même Alexandre que je parlai dans l’article d’avant xD), pour l’instant et pour un petit, un long moment même, tu es celui que j’aime et c’est pas prêt de changer.

Malheureusement l’amour ne résout pas tout, et oui je suis tellement perdu dans mon orientation.. à 19 ans je ne sais pas encore complètement exactement ce que je veux faire et j’ai peur oui, j’ai peur de l’avenir, peur de pas réussir, peur de pas être à la hauteur de certaines attentes, peur de ne pas assurer tout simplement.. j’aimerai avoir une petite étoile comme guide, un petit truc qui m’aiderai, qui déclencherai ce petit truc qui doit me manquer, l’énergie, la motivation, je sais pas mais il manque quelque chose. Je crois que j’ai un problème, je sais pas lequel mais quand je suis seule, je suis triste, je n’ai plus le goût de la vie, je pense, je pense, je pense, je fais des conclusions, je deviens paranoïaque, je pleure, beaucoup même, mais je ne sais pas pourquoi, c’est très perturbant, je stress à la moindre petite chose, tout le temps en fait..

Parlons de mes résolutions; alors celle qui disait de trouver le grand amour, c’est fait et par le hasard en plus! Ensuite celle de trouver ma voie, on va dire que j’ai encore toute l’année (pas le choix..). Pour le reste des résolutions c’est pareil attendons! ;)

Ah mais il faut que je vous raconte ces deux petits jours à Limoges avec la shagass (Julie)! Alors c’était ce jeudi 22 janvier, on est parti de Poitiers direction Limoges avec deux covoitureurs, très cool d’ailleurs! Direction les grands parents Suire! Je vais vous épargnez les détails mais en gros c’était à table, shopping, joints, à table, joint, joint, film et dodo; c’était pas mal faut le dire, surtout quand on s’est mise à jouer au Twister dans la voiture.. ou encore quand j’ai découvert que j’étais la fille la plus trouillarde au monde.. et oui, arrivées à une impasse avec un fossé de chaque coté de la rue, j’ai dû descendre de la voiture pour guider mademoiselle pour réussir le demi tour, je vous laisse imaginer le décors mais en gros c’était des arbres, des champs, des barrières cassées, du vent et je suis certaine qu’il y avait quelques rescapés de Walking dead qui n’étaient pas loin.. x) Par contre, une des choses que j’oublierai pas de ce début d’année, c’est le départ de notre Dorian qui est retournée dans le nord.. 

Bref bonne année les amis! 

 

Encore une nouvelle fin d’année..

Classé dans : Non classé — 17 décembre, 2014 @ 9:13
Moustik et moi

Moustik et moi

Encore la fin d’une année, et oui on est déjà pratiquement en 2015 et Noël dans 7 jours.. Je repense à 2014, à tous ce qui a été vécu, aux nouveautés de notre vie, à ce que chacun a appris, a changé sur lui. Je pense avoir beaucoup appris ouai; genre, à garder son contrôle devant certaines situations, à tourner 7 fois sa langue dans sa bouche mais surtout ce que c’est d’être un peu plus responsable.. à 19 ans c’est temps non? Ce qui m’a particulièrement marqué, ce sont les relations, quelles soient amicales, amoureuses, sexuelles, il y en a tellement, enfin je veux dire qu’elles ne sont pas toutes vraies ou enrichissantes, certaines le sont, d’autres non et on vit avec mais les vraies il faut savoir les cerner et les garder. Je pense en avoir cerné quelque unes, les plus importantes, je note Déborah que je ne lâcherai jamais, Julie aussi une superbe rencontre, Dorian un collègue avec qui on ne se comprend pas toujours (voir jamais), Wilhem le nounours que j’adore et beaucoup d’autres. Il y en a un particulièrement à qui j’ai toujours fait confiance, quelqu’un qui sait m’écouter, qui est assez mature et responsable pour prendre soin d’une personne, quelqu’un de sensible, gentil, attentionné, à qui beaucoup de personnes ne pourraient jamais ressembler, il est unique je pense et il faut le connaître pour savoir.. comment on peut appeler cette relation? Je sais vraiment pas; relation libre, forte amitié? Alexandre c’est sûr tu est quelqu’un qui restera toujours quelque part en moi et même arrivée à mes 30 ans je ferai en sorte qu’on se parle encore, tu comptes beaucoup à présent.

Vous pensez vous que la vie se base sur ces relations? Moi je le pense, c’est sans doute la base la plus sûre, la source de ce qui nous fait tenir, de ce qui nous fait sourire. Dans tous les cas c’est grâce à vous que j’ai encore passé une bonne année! Maintenant, il faut se renouveler, penser d’une nouvelle façon mais pas complètement différemment. Les résolutions sont là pour ça. Pour ma part, je pense qu’il en faut une dans chaque grand thème qui constituent notre vie: en amour, en amitié, en travail et au niveau de la personnalité. Alors d’abord en amour; ma nouvelle résolution est de tomber amoureuse pour de vrai (pas en mode c’est l’homme de ma vie quoi.. :p). Je sais déjà ce que je veux mais j’ai vraiment beaucoup de difficultés à le trouver on va dire. Je veux pas un mec, ou un gars, je veux un homme (canon de préférence ahah), gentil mais pas trop, attentionné, pas trop lourdeau, ni collant, pas vulgaire (encore moins violent!), classe (donc pas avec ce fameux SWAG..), pas fainéant donc avec un peu d’ambition et qui sait s’y prendre avec les femmes.. bon je l’accorde c’est très précis.. je l’avais dit que j’étais compliqué.. bref ensuite en amitié, ma nouvelle résolution est de ne pas avoir de résolution car en amitié je suis calée! ;) Bon pour le travail, j’en ai pas vraiment non plus enfin je veux juste trouver ma voie même si c’est pas fait en 2015, je vais déjà beaucoup y réfléchir. Niveau personnalité, j’ai un gros problème au niveau de la fierté je pense mdr; il faut que je sois moins narcissique et que je sois moins timide (c’est un peu paradoxal mais bon). Sinon j’ai d’autres résolutions hein; alors déjà je veux m’inscrire au code, je veux aussi continuer à maigrir, je veux visiter une autre ville que Poitiers, je veux avoir mon appartement, je veux mon année de droit, je veux faire comme les filles dans le clip de Wicked wonderland et je veux aussi une méga peluche (je suis encore un enfant au fond.. :p). Vous avez des résolutions vous? 

 

Et la vie continues..

Classé dans : Non classé — 29 novembre, 2014 @ 3:19

10412265_10204037190360779_475507891_o

Et voilà une routine qui s’installe, des journées qui se répètent, toujours la même chose, je me lève, je déjeune, je fais mon lit, je me prépare, je me taille et je reviens, douche, démaquillage et dodo.. c’est ennuyant.. Je me pose souvent cette question, celle que l’on se pose sûrement tous à un moment donné de notre vie et qui nous font réfléchir pendant des heures.. pourquoi la vie se résume à ça? Pourquoi ne pas tous simplement aller sur une île et vivre à la Robinson et ne pas se taper cette urbanisation quotidienne où tous le monde obéit à un gouvernement qui nous encule? Pourquoi suivre ce phénomène de société où chacun vit selon les autres? Pourquoi a t-on décidé de vivre ainsi? Je peux vous dire que certes j’essaye de jour en jour de répondre à ces questions mais je n’ai aucune réponses concrètes et je pense que j’en aurai jamais; on continuera à vivre ça, à vivre cet ennui qui enlève le sourire à beaucoup de personnes et qui nous blaze tout simplement. N’êtes vous pas d’accord qu’une vie plus cool et plus légère serait un bonheur pour tout le monde? Sincèrement, je pense que l’on revivrai. Le pire dans tous ça, c’est que les gens se sont intégrés entièrement dans ce système; un exemple, celui de l’année 2014 où le phénomène de faire comme les autres domine.. vous avez jamais vu ces gens qui par peur de ne plus « valoir » quelque chose, se décident à suivre la mode, à devenir le sosie intellectuel de son voisin. Je trouve ça mais d’une telle stupidité si vous saviez! Les filles avec leur basket et leur Longchamps, les gars avec leur barbe, les videos sur Facebook qui se fait de plus en plus, les agressions physiques gratuites qui sont devenues banales et tous ce qui s’en suit.. putain vivez qui vous êtes vraiment, vous n’avez vraiment pas besoin de faire le petit chien derrière son maître.. ça me déprime. Si seulement chacun pouvait être ce qu’il est et vivre simplement sans avoir cette envie de baisé de participer à une émission stupide de TF1.. Bref, tous ça pour dire que j’essai tellement de ne pas faire la suiveuse, celle qui voudra faire tous ce qui se fait aujourd’hui.. moi je suis juste blazée, blazée de voir tous ça. Certes, vous allez dire ouai tu suis la société t’utilises Facebook et t’utilises ton portable comme si tu avais un doudou.. oui je suis d’accord et c’est franchement une grosse erreur de ma part de m’être foutu là dedans car ce n’est vraiment pas ça qui esquisse mon sourire et plus je réfléchis, plus les jours passent, je sais qu’il faut que je laisse tomber, que maintenant j’ai grandi et que quand j’étais au collège oui Facebook j’en avais besoin pour une certaine notoriété mais là en ai-je besoin? Non ce n’est pas ça qui va mettre mon compte dans le positif et qui va faire en sorte que je garantisse mon avenir (à moins que je devienne une des connes qui s’occupent du site Facebook à longueur de journées.. perso c’est pas mon rêve!). Tous ce qui va m’aider au point où je suis dans ma vie de future adulte c’est de réfléchir, de bouger mon cul et de garantir mon ambition, de me retrouver dans la vie réelle sans faire la personne qui obéit à la société. Tous le monde devrait faire pareil, tous ceux et celles qui sont derrières leur écran là maintenant et qui ne savent toujours pas quoi faire, qui passent leurs journées à réactualiser l’actualité, éteignez ça, sortez, rencontrez, réfléchissez. Quand je pense à mon frère qui se retrouve maintenant à l’âge de 16 ans et qui, par ce putin de phénomène de société, pense que sa vie se résume tout simplement à Call of Duty, à parler à ses « potes » en ligne et à gagner.. si tu vois ça Juju, pour l’amour du ciel ralentis, regarde autour de toi et penses à plus tard, penses à ta vie réelle, ta 16 ans t’es censé ne plus être un enfant.. et je pense que tu es capable de te dire tout seul qu’il faut que tu évolues et que tu penses à ce que tu veux faire, ce qui est censé être ton objectif principal. Je pense à Laura, à notre sœur, qui malgré ces 17 ans, à penser à évoluer et ne s’est pas relâchée. Elle s’est reprise et s’est inscrite en fac de sciences et tout ce qu’on peut dire c’est qu’elle gère et que je suis fière, j’espère qu’elle continueras mais j’en suis sûre. Vos parents vous l’ont jamais dit tous ça? Vous dire que l’avenir est important, que le négliger est la dernière chose qu’il faut faire à notre époque? Moi, nous, on a été éduqué comme ça et je leur remercie vraiment de nous avoir, dès tout petit, fait part de cette réalité de la vie.

Je dois avouer que en ce moment ouai c’est pas le grand moral. Je pense à beaucoup de chose, pleins de choses se bousculent dans mon cerveau.. je me demande avant tous qu’elle sera ma situation à 35 ans? Je pense aussi au monde oui au monde, à ceux et celles dans les autres pays qui galèrent dans la misère qui les font vivre mais qui résistent jusqu’au bout.. et nous on est là à faire nos sales égoïstes et à penser que quand on casse notre portable c’est un problème qui va bouleverser le monde entier.. Voilà pourquoi je ne suis pas bien en ce moment, je culpabilise justement de parfois me retrouver dans cette société de merde et à faire ma sale égoïste car oui je le suis sûrement parfois, tous le monde l’est un peu lorsqu’il se plaint. Tellement de choix d’avenir par exemple se dessinent autour de moi et je suis là à penser, à ne pas savoir que faire, où aller.. Ce que je sais en tout cas c’est que cette deuxième année de fac de droit, soit je l’a réussi soit je la nique encore. Si je la foire, à moi de gérer à trouver quelque chose d’ambitieux et qui me plaît et là mon papa dirait « ah mais si t’es caissière un jour ne m’adresse plus la parole »; mais non papa tu sais très bien que je vise un peu plus haut que ça.. il faut juste que la confiance soit là. Ahlalaa tellement blazée, je sais pas, ça vous arrive parfois? Avoir ce sentiment de ne pas servir à grand chose? Moi je l’ai depuis tellement de semaines.. je ne sais pas si ça signifie que je grandis, que j’évolue ou si c’est parce que au contraire je sais plus, que je suis perdue.. Je vais tenter le journalisme, on verra bien.

 

La vie n’est pas toujours rose et amusante..

Classé dans : Non classé — 1 novembre, 2014 @ 2:51

564644_10202718416552258_1923507123_n

Onzième partie: Des risques à longueur de temps

 Et ouai qui a dit que ce n’était pas risqué et dangereux de faire la fête? Oui il y a bien sûr le danger du coma éthylique et du bad trip mais outre ça, il y a aussi celui de faire de mauvaises rencontres.. le genre de rencontre que vous vous souviendrez toute votre vie. Je vous explique. Nous sommes le 1er novembre 2014 et il y a 17 jours exactement que certaines de mes fiertés ont disparu pendant un moment. On était chez Julie, posées avec des amis (3 hommes pour être exacte) et 2 gars qui devaient passer vite fait. Déjà c’est vrai que sur le moment avec Julie on a pas trop capté le truc et ils sont rentrés; 2 arabes (j’ai rien contre les arabes je vous rassure) qui arrivent, l’un plutôt costaud. Première chose, ils disent pas bonjour, jusque là ok on prend sur nous. Deuxième chose, l’un s’assoit et a l’erreur d’ordonner un verre a Julie. Et oui elle a pas très apprécier et lui a fait remarquer qu’un s’il te plaît aurait été tout aussi bien mais monsieur n’a pas kiffé et a décidé de s’énerver ce qui a donc valu à Julie de se faire frapper.. ce connard l’a frappé ouai! L’ embrouille a continué, chacun haussait le ton à sa manière.. Il a fallu bien sûr que je me la ramène (solidarité féminine oblige) comme toujours mais là j’aurai du me taire. L’ogre (ouai j’ai décidé de l’appeler ainsi) s’est levé, j’étais assise et il s’est avancé. D’un coup je tremblai de partout, impossible de rebalancer quelque chose. Julie s’est quand même mise entre moi et lui pour me protéger (j’ai de la chance de l’avoir je vous le dit!). Du coup, impossible de le faire sortir dehors. 30 minutes qu’il est resté là à nous insulter, à nous faire des menaces avec ses gros yeux d’ogre.. A un moment seuls 20 centimètres nous séparait de lui; je peux vous assurer qu’à ce moment là on bronchait pas, enfin moi surtout, je dois avouer que Julie ne se laissait vraiment pas faire même avec la peur qui la rongeait elle aussi. Enfin il est parti, gros soulagement, on pleure, on se couche. Soirée de merde..

 Douzième partie: Un stress poignant

C’est bien beau de s’amuser mais dur dur de ne pas oublier les examens qui arrivent, ceux que j’étais censée réussir l’année dernière.. Je les repasse lundi matin. Je ne vous explique même pas la grosse boule de stress qu’il y a dans mon ventre.. impossible de dormir.. obligé d’aller courir pour essayer d’évacuer.. ne pas avoir faim.. des symptômes de merde d’une personne qui n’a vraiment pas envie de foirer pour la deuxième fois..

Petite leçon de fêtarde

Classé dans : Non classé — 14 octobre, 2014 @ 1:56

1014604_538554416288311_8734039119093153317_o

Dixième partie: Le moment de profiter 

Comme beaucoup disent, on en profite jamais assez! Et bien moi j’ai pas fini de profiter, j’en suis arrivé au moment où la fête devient une habitude, où chaque soirée est un moment que je n’oublierai pas et où chaque personne, chaque nouvelle rencontre est une découverte totale. J’arrive à me demander comment une personne peut-elle vivre heureuse sans activités extérieures, parce que moi sans ça, je ne suis pas du tous heureuse, je suis comme un vampire qui n’a pas eu sa dose de sang (petite métaphore de ouf attention..). Du coup, je m’amuse et peu importe ce qu’iront dire les gens. Comment? C’est facile. Déjà le point clé, c’est qu’il faut avoir de vrais amis, des amis sur qui on peut compter, des amis avec qui tu peux tous partager sans tabou. Ensuite, il te faut ce truc là, le truc qui bouge dans tes veines, et qui te donne cette envie de danser. Une fois que ta ça, tu n’as plus qu’à foncer, à croquer la vie à pleine dents comme je dis souvent. Ça, c’est le bonheur.

La rentrée 2014

Classé dans : Non classé — 5 septembre, 2014 @ 5:34
Déborah, moi, Marianne, Julie

Déborah, moi, Marianne, Julie

Neuvième partie: La rentrée 2014

Déjà la fin de l’été et chacun reprend ses occupations. Mon frère rentre en seconde, mon autre frère débute en 3ème et ma sœur commence la fac de maths (c’est pas classe ça?). N’oublions pas Amy qui passe en CM1 et qui de toute façon sera la première de sa classe comme sa sœur! Du coup dans tous ça il y a moi.. qui repique.. le seum. Certains (et certaines) vont me dire que ce n’est pas grave, que ça arrive à tous le monde, que ça ne doit pas me faire chier, et bah si ça me fait chier, c’est une année que j’aurai pu évité putin de merde si j’avais assez bossé, autrement dit si j’avais sacrifié ma petite vie d’adolescente pour la fac.. dur dur. Mais cette année je vais l’avoir, les doigts dans le nez c’est pas possible autrement, il faut juste du courage (ce que j’ai beaucoup en ce moment) et des nuits régulières.. mdr ça c’est mort pour le moment je crois. En tout cas, je reste persévérante! Bon c’est vrai qu’à coté de ça ce « fameux coup de foudre » s’est peut-être transformé en « coup de fouet ».. ouai j’me suis fait baiser encore une fois (sens propre ou sens figuré, à vous de voir). Le mec se casse au Canada et pendant les 2 mois entiers c’est comme s’il n’était qu’un pote, voilà juste un pote avec Coucou, sa va? quand il le décide (et encore!).. Du coup, je suis quand même assez vénère, les filles ne sont pas des objets à qui tu parles quand tu en as envie, surtout quand il s’agit de ta petite amie.. Se passera ce qu’il se passera. Sinon justement pendant ces deux mois rencontre de taré, Thomas. Le gars le plus gentil au monde c’est sûr! Bref longue histoire je préfère la garder pour moi vous comprenez, je vous laisse imaginer. Tous ce que je peux dire c’est que grâce à lui j’ai rencontré Julie (et oui c’est une fille, miracle). Cette fille, elle est juste géniale! Tu veux parler de quelque chose que personne ne comprend? Tu vas voir Julie. Tu veux faire une après-midi shopping? Tu vas voir Julie. Tu veux faire du caddie sur un parking? Tu vas voir Julie. Tu veux faire des soirées à se péter le crâne? Tu vas voir Julie. Mais surtout si tu veux pouvoir faire confiance à quelqu’un et voir que ta de milliers de points communs avec cette personne, bah c’est Julie qu’il faut aller voir. Une fille en or c’est tout, cherchez pas. 

Après mes 18 ans..

Classé dans : Non classé — 28 août, 2014 @ 2:59

20131024_200749

Huitième partie: Après mes 18 ans

« Quelle année cette année là ».. Ah ça c’est sûr quelle année! Bon déjà une première année à refaire.. et ouai pas facile le droit quand on a aussi l’esprit de fête.. bref n’en parlons pas. L’année a commencé avec une nouvelle vie quotidienne avec de nouvelles habitudes.. puis on a déménagé oui dans un petit appartement mais à toujours vivre l’un sur l’autre on a fini par déménager dans une maison, une vraie maison, avec une cour, un grand portail, une terrasse, un garage et surtout chacun notre petit coin, notre petit espace et ça qu’est ce que ça fait du bien! Bien sûr le papa et Nadine sont toujours là pour nous embêter (je reste poli). En fait, ils font de leur stress un motif pour nous mettre à bout et qu’est ce que c’est fatiguant, jamais il ne se passe une demi-journée sans que l’un deux n’est quelque chose à dire, c’est malheureux tout de même! Du coup dès que l’on possède un moment à nous chacun vire à ses occupations, console, Nintendo DS et moi Facebook.. bon ok c’est un peu une occupation de geek comme on dit mais ça occupe, surtout quand il fait près de 30 degré à l’extérieur.. Outre tous ça, quand je vais à Melle, je m’éclate! Et ouai boite de nuit, soirées avec les potos.. le mieux c’est quand on réussi à ne dormir que quelques heures en 4 jours ahah c’est trop génial! Dire que j’arrive à m’amuser alors que mon copain est au Canada.. c’est vrai ça créé un manque, c’est dur mais je ne peux pas rester à me morfondre chez moi.. du coup je profite comme une fille de 18 ans. Maintenant, on est le 24 juillet 2014 et je vais avoir 19 ans dans moins d’un mois, il est temps de devenir une adulte et de prendre des responsabilités comme je dois les prendre. Déjà je vais travailler, entrer dans la vie active (pour seulement 2 mois bien sûr), ça va me changer et je vais grandir c’est sûr.  Et oui on arrive enfin en été, je m’en souviendrai de cet été 2014! Pour commencer, il y a eu le mois de juillet, ce mois où le repos est au rendez-vous et où les sorties sont toutes aussi omniprésentes. Du coup, des nuits complètement irrégulières mais surtout avec ce déménagement fait quasi entier à pied.. Bref, je suis une étudiante de 18 ans qui a besoin d’argent et qui est surtout très motivé, j’ai donc cherché du travail pour le mois d’août et coup de bol, je décroche un CDD à Leclerc (même si j’avoue que la première semaine à bosser en boucherie dans un labo où la température ne dépasse pas les 10°C et où il a fallu que je reste statique devant une machine a été très dure). Pratiquement en même temps je me propose en tant que serveuse dans le restaurant où travaille mon père et là bah deuxième CDD extra. J’avais bien sûr pas calculé mes horaires qui ont raccourci mes nuits à 4h de sommeil tous les soirs..Du coup je me retrouve à travailler la quasi totalité de mes journées sans repos et une reprise de fac lundi.. (heureusement que je fini au restau dimanche soir..) Vous en connaissez beaucoup des jeunes de mon âge prêts à travailler autant que moi en période d’été? Pendant le mois de mon 19ème anniversaire pour couronner le tous.. mais bon j’assume!

 

Beaucoup de relations..

Classé dans : Non classé — 28 août, 2014 @ 2:52
Moi, Déborah, Teddy, un ami

Moi, Déborah, Teddy, un ami

Sixième partie: Une bande de potes géniaux

Quand je suis arrivé à Melle, j’ai fait des rencontres oui; les premières c’était ce groupe de filles en 6ème avec Caro, Amandine, Laura et Marianne et Débo. On allait tous le temps traîner à Paysai-le-Tort (petit bled paumé où habitait Caroline) au stade.. on s’amusait, on riait beaucoup comme un groupe de copines de 11 ans quoi. Ca n’a duré que 4 années car en effet à partir de la seconde, ma première année de lycée, je traînais avec Caroline, Déborah, Steven, et des potes qui sont restés les principaux et que j’ai vu changer autant qu’ils m’ont vu changer moi. Parmi ces potes, il y a Kéké, mon Kéké, le meilleur, le plus drôle, le plus franc, faut le dire! Il y a aussi Gibaud, Nicolas Gibaud, le gars qu’on peut décrire de « j’men foutiste » mais qui est vachement drôle ouai, surtout quand il boit. Avec lui maintenant, c’est une bonne amitié, ma Louloute, c’est comme ça qu’il m’appelle, il est mignon en vrai. Roma, ahhhh Roma, le plus craquant, le beau goss de la troupe, je l’adore lui. Nous deux, ça a toujours été de l’attirance amicale (nouvelle expression) depuis qu’il a compris que je l’avais aimé 4 années de suite.. on s’est bien amusé je l’avoue et je ne regrette pas de ne pas être sorti avec lui, la relation qu’on a aujourd’hui est beaucoup plus amusante. Enfin (même si c’est sûrement pas le dernier), il y a Loulou, Louis Rault, le gars dont je suis tombé amoureuse à un moment donné au collège quand je croyais pouvoir oublier le petit blond. Bon ok à ce moment là c’était pas un gars magnifique mais il était tellement gentil mais aussi tellement timide. Au début, il m’aimait pas ouai mais maintenant c’est Loulou quoi, quelqu’un avec qui les gens s’amusent et qui est devenu super mignon en passant! Disons que les personnes citées là c’est les personnages principaux de l’histoire de mes 18 années de vie, il y en a d’autres que j’adore bien sûr et d’autres que j’ai eu le temps de connaître qu’un petit moment ouai.. comme les amis de mes ex..

Septième partie: L’amour entre adolescents

Ahhhh l’amour ce mot qui ne veut pas dire la même chose avant l’adolescence, pendant l’adolescence et après l’adolescence. Avant l’adolescence, je pense qu’on croit aimer, on croit qu’il faut au plus vite se mettre avec quelqu’un pour commencer une vie stable; le truc c’est qu’une vie stable à 11 ans c’est juste assez marrant, c’est pas du tous ce qui arrive. Mais penses tu qu’à 11 ans tu le sais ça? Bah non, c’est pour ça qu’on croit tomber amoureuse et qu’on fait genre d’être la plus triste au monde. Alors vu que ce garçon ne veut pas de toi, tu lui écris des mots qu’il ne lira pas et enfin de compte tu pleures le soir dans ton lit encore une fois.. En fait quand j’y repense maintenant ça me fait tellement rire! Après, pendant l’adolescence, l’amour c’est vraiment n’importe quoi! Tous le monde sort avec tous le monde, et les relations durent quoi? 2 semaines à 1 mois à tous casser (sauf exceptions = adolescents qui croient que toute leur vie ils vont rester avec la même personne). C’est ce qu’il m’est arrivé. Ouai c’est vrai que j’en ai eu des petits copains. Le premier c’était Steven, le premier que j’ai embrassé, là c’est 5 mois d’amour d’adolescents sauf que arrive à un moment où je comprend que la vie doit changée surtout à 15 ans donc involontairement je crois, je tombe amoureuse de son meilleur pote Kéké mais là gros râteau et je me retrouve seule.. j’avais largué Steven pour rien. A partir de là, je les « ai enchaînés ». Il y a eu Balou avec qui je suis sorti 2 jours parce qu’il avait fait du mal à ma meilleure amie, ensuite il y a eu Axel Colas pendant environ 1 mois mais aussi Armel Meunier; Armel le baraque et le plus taré, un peu plus d’un mois aussi. Il y a eu Jérôme, un gars de Lezay, pareil 1 mois. Ce mec était un peu bizarre je l’avoue mais j’ai fait tellement de connaissances pendant cette période, Annaëlle, Youyou, Looch (avec qui je suis sorti après), Maurice, Jack (que je connaissais depuis la primaire).. des personnes supers avec qui je me suis vachement amusés et avec qui j’aimerai repasser des moments. Après quand je suis parti à Poitiers, mes relations amoureuses se sont carrément stopper pendant des mois et des mois jusqu’à je retombe amoureuse, de Mahamoud puis de Bastien avec qui 2 semaines m’ont suffit pour comprendre que ce n’était juste un mec intéressé par le sexe comme 95% mecs de son âge. C’est seulement après lui que j’ai compris la différence entre être attiré, apprécier et aimer quelqu’un. L’amour après l’adolescence, je crois que j’en fais une grosse expérience en ce moment!

 

Une petite « famille »..

Classé dans : Non classé — 28 août, 2014 @ 2:48
De gauche à droite: moi, Aymeric, Mathéo, mon frère, mon père

De gauche à droite: moi, Aymeric, Mathéo, mon frère, mon père

Cinquième partie: Une petite « famille »

Et oui! Mon père s’est recasé; c’est nouveau, c’est sûr, mais c’est tellement mieux! Elle s’appelle Nadine et je ne veux pas la comparer à Maria hein mais qu’est ce que je m’entend bien avec elle! On va faire les magasins ensemble, on rigole ensemble et avec sa mentalité encore toute jeune on arrive à se comprendre sur pas mal de choses. C’est vraiment bien qu’ils soient ensemble, la vie est plus drôle on va dire. Normal, elle a deux fils, Mathéo, 11 ans, et Aymeric, mon âge, 18 ans avec qui je m’entend bien (logique on a tous les deux des avis de « jeunes adultes » qui ne savent rien..). On vit donc à 5, et oui 5, j’en reviens pratiquement à vivre avec le même nombre de personnes que quand j’étais chez ma mère loooooooooooooooool. Comme je disais tous le monde s’entend très bien même si on se voit pas tous beaucoup tous les jours: mon père travaille, Nadine travaille aussi et les goss vont à l’école donc bonjour. Ah et puis moi aussi je travaille parfois, en extra chez Tardivon, société traiteur, c’est fatiguant ouai mais cool, on s’amuse. Bref on verra bien ce que ça donne tous ça mais j’ai confiance, surtout que grâce à tous ça, j’ai rencontré quelqu’un, quelqu’un de super, gentil, adorable, mignon, beau goss et qui tient vraiment à moi. Et oui c’est aux 18 ans d’Aymeric que ce gars est venu me parler; tout de suite j’ai vu que c’était un emmerdeur, toujours en train de faire le con. C’est vrai que sur le coup je me suis pas concentré sur lui c’était simplement une rencontre en soirée mais on a fini par se parler pas mal de temps par sms et malgré un râteau que je lui ai mis alors que je voyais Mahamoud on s’est reparlé plusieurs mois après et c’est là qu’il est venu me voir à Poitiers. Sincèrement c’est le premier mec qui, alors qu’il est seul avec moi, n’ose rien faire, même pas m’embrasser et ça je pense que c’est important, c’est ce qui m’a permis de voir à quel point c’est quelqu’un de génial. On s’est donc revu une deuxième fois et là bah il m’a embrassé, ce que j’attendais depuis la première fois qu’on s’était vu car c’était là que des premiers sentiments étaient apparus.. mon cœur battait réellement plus vite et je ne pensai vraiment qu’à lui. Deux jours après ce deuxième « rendez-vous », on est allé ensemble à la Gamers Assembly (vous allez me dire que ce n’est pas pour moi mais franchement c’était simplement pour être avec lui). Là, collés l’un à l’autre toute l’après-midi, j’étais vraiment dans un autre monde, dans mon monde à moi, c’était génial. Depuis je ressens un manque permanent quand il est pas avec moi, je crois que c’est ça l’amour, le manque de l’autre quand il est pas près de nous. 

 

12
 

Histoire d'une soumission |
À la mémoire de l'alco... |
Pourmonpetitnils |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Quedubonsens
| Penseesdunefillelambda
| Ma petite vie